Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Christian HOHMANN
  • Christian HOHMANN
  • : Extension interactive de mon site personnel, ce Blog rassemble une sélection d'articles dont des billets d'humeur. Bonne Lecture Christian HOHMANN http://christian.hohmann.free.fr
  • Contact

  • Christian HOHMANN
  • .

Publications

lean_management_small.jpg

livre5S_sml-copie-1.jpg

Recherche

Définition

Qu’est-ce qu’un billet d’humeur ?
 
En journalisme, le billet d’humeur est avant tout le regard très personnel, décalé et critique d'un journaliste sur un fait d'actualité. Il se place résolument du côté du commentaire, y compris dans son aspect le plus subjectif.
 
Le billet d'humeur, c'est aussi l'indignation, le coup de gueule et l’expression de la mauvaise humeur.
Le billet d’humeur, par essence, n'engage que son auteur.

Ecrire un commentaire

Pour écrire un commentaire sur un article, veuillez cliquer le lien qui se situe tout à la fin de l'article.

14 juin 2008 6 14 /06 /juin /2008 13:15
Le monde est en guerre.
Une guerre économique et concurrentielle.
C'est une guerre de mouvements, rapide, frénétique.

Avec mon équipe de mercenaires, nous volons au secours des stratégies défaillantes, des tactiques suicidaires et des unités déboussolées.

Juste à temps, taux de service, time to market et time to cash, le temps est toujours compté et la réactivité est la clef du succès. Il faut que ça crache, que ça pulse, que ça produise des résultats.

C'est notre rythme habituel et nous y sommes accoutumés.

Voilà que nous débarquons dans une entreprise où rien ne bouge !
Ni les humains, ni les stocks.

Si, en fait ça bouge, mais tout doucement.

Nous nous regardons, incrédules. Les individus se meuvent avec lenteur, les pièces sont déplacées avec délicatesse, empilées avec soin.

On dirait le Sud. Le temps dure longtemps*.

Nous sommes comme dans un film au ralenti ou un mauvais rêve, c'est selon.

Je fixe la trotteuse de ma montre : vitesse normale. Je cherche une horloge autour de moi. En voilà une : le temps s'écoule de manière ordinaire.

Mais que font ces gens ? Ne savent-ils pas que nous sommes en guerre ?
Ne savent-ils pas que les entreprises les plus rapides mangent les plus lentes ?

Non, ils ne savent pas.
Ou ils ne sont pas concernés.

Ainsi il existe des zones préservées où les règles admises ailleurs n'ont pas cours.

Ce sont des entreprises avec peu de concurrence et/ou avec de gros profits.
C'est l'Administration ou le service public.

Tout va bien, ne paniquons pas.

Un jour ou l'autre il faudra qu'il y ait la guerre
On le sait bien
On n'aime pas ça, mais on ne sait pas quoi faire
On dit c'est le destin 

Tant pis pour le Sud
C'était pourtant bien
On aurait pu vivre
Plus d'un million d'années
Et toujours...

comme c'était.

* Nino Ferrer, le Sud (1973)



Christian

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian HOHMANN - dans Billet d'humeur
commenter cet article

commentaires

Christian 15/08/2008 09:36

N’est-il pas fabuleux qu’un billet inspiré par deux
entreprises industrielles tout à fait privées, décrivant pour l’essentiel des
opérations de production et comportant 313 mots (si si, vous pouvez compter) cristallise
l’essentiels des commentaires sur 3 d’entre eux ?
Administration dans mon esprit était un mot générique pour « fonction
administrative ». Celle des entreprises privées, même performantes par
ailleurs, pouvant elle aussi parfaitement ronronner dans sa routine et coller
au « film au ralenti ».
Renseignement pris, ce mot désigne par l’usage le corps d’administrateurs
et d’employés, chargés de l’administration publique, qui de plus est avec sa
majuscule.
Ca fait beaucoup pour le service public…
Autant pour moi.
L’auteur du billet, qui assume.

Mounir 14/08/2008 15:54

Pour ma part, je suis en partie d'accord avec christian. Je suis jeune ingénieur et baigné dans le lean et l'amélioration continue.Je connais les avantages d'aller vite et ceux d'aller trop vite. Mais je connais également les desavantages d'aller lentement ou trop lentement. Que diriez vous si lorsque vous alliez à la poste, vous aviez un fonctionnaire qui est en train de travailler avec une fil d'attente enorme et d'autres qui sont là à discuter et raconter leur vacances mais qui n'ouvre pas de guichet supplémentaire ?Que diriez vous d'un discounter dont je tairez le nom qui ouvre une seul caisse et qui dés que la fil d'attente dépasse un certain nombre de personne ouvre une seconde caisse et ainsi de suite ?Que diriez vous d'une grand supermarché qui a une 30aine de caisse ouvert que ce soit aux heures pleine ou creuse ?Moi j'aime bien la seconde solution, car on est flexible, on pense client mais également entreprise. On jongle.L'administration est une grande entreprise mais qui a beaucoup de service et c'est normal si l'on explique pas aux personnes les bons objectifs qu'ils ne l'atteignent pas.Moi si personne ne vient me dire qu'il faut que je réussisse mon projet en 3 mois, ben peut être que je mettrai 1 an.La faute n'est pas totalement au personnel de l'administration mais aux ordres qui viennent d'en haut et aux indicateurs qu'il faut suivre.A bonne entendeur salut.....

PY 12/08/2008 16:48

mouais...

jerome 30/07/2008 16:27

A quoi bon parler de ce que l'on ne connait pas ou ce que l'on croit connaître par la lucarne de TF1 et l'éminent Jean- Pierre Pernault... je ne ferai, pour ma part, aucun commentaire sur votre activité (débordante vu les poèmes que vous avez le temps d'y rédiger)un fonctionnaire... sp-lean !

Jean-Baptiste 30/07/2008 14:07

On pourrait attendre de votre blog, un peu mieux que des lieux communs éculés sur « ces fainéants de fonctionnaires ».