Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Christian HOHMANN
  • Christian HOHMANN
  • : Extension interactive de mon site personnel, ce Blog rassemble une sélection d'articles dont des billets d'humeur. Bonne Lecture Christian HOHMANN http://christian.hohmann.free.fr
  • Contact

  • Christian HOHMANN
  • .

Publications

lean_management_small.jpg

livre5S_sml-copie-1.jpg

Recherche

Définition

Qu’est-ce qu’un billet d’humeur ?
 
En journalisme, le billet d’humeur est avant tout le regard très personnel, décalé et critique d'un journaliste sur un fait d'actualité. Il se place résolument du côté du commentaire, y compris dans son aspect le plus subjectif.
 
Le billet d'humeur, c'est aussi l'indignation, le coup de gueule et l’expression de la mauvaise humeur.
Le billet d’humeur, par essence, n'engage que son auteur.

Ecrire un commentaire

Pour écrire un commentaire sur un article, veuillez cliquer le lien qui se situe tout à la fin de l'article.

6 août 2008 3 06 /08 /août /2008 19:23

Étranges coutumes que les migrations saisonnières des parisiens.

A partir de la fin mai et de manière plus pressante à mesure que l'on approche d'août, une double question obsède tous vos interlocuteurs : vous partez quand ? Vous partez où ?

Une règle semble s'imposer à tous les habitants de la capitale : ils ne sont pas supposés y résider plus de 10 mois par an et y sont interdits de séjour pendant les vacances.

D'où la surprise, si ce n'est l'effroi de vos collègues, amis ou simples connaissances à la révélation de votre lieu de séjour estival : vous ne partez pas !?

Ils se demandent d'emblée quelle catastrophe a pu avoir raison de vos finances ou de votre santé au point de vous obliger à rester. C'est par pure charité devant tant de misère et un peu par superstition aussi, qu'ils ajoutent invariablement « Paris l'été c'est bien aussi... », qui sonne aussi convaincant que pour un affamé d'entendre « la diète aussi c'est bien ».

Pour une majorité, ne pas partir est inconcevable. Comment ne pas s'aérer, quitter la foule, le stress, les embouteillages, le bruit pendant les vacances ?
Sans compter que (presque) tous les commerces de la capitale sont fermés en août !

C'est une délicatesse envers les touristes étrangers, qui ne la perçoivent guère, mais l'été, les autochtones leur laissent leur ville.
Si.

Ils se ressourcent et s'aèrent à l'endroit précis où tous les stressés, embouteillés et fatigués du bruit vont se ressourcer et s'aérer.

Ils y rencontrent même parfois leur coiffeuse ou leur boucher et retrouvent avec certitude la foule, le stress, les embouteillages et le bruit.

Mais qu'est-ce que cela fait du bien de partir.

 

Christian, qui reste.

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian HOHMANN - dans Billet d'humeur
commenter cet article

commentaires

philippe joly 07/08/2008 09:35

et je reste aussi, sans être parisien...je confirme cette étrange impression d'attente ayant été sur paris en juillet...nombre de parisiens sont sur les starting block, déjà vêtu dans un intermédiaire Lille/St tropez.les parisiens sont-ils programmés pour partir le dernier week end de juillet? histoire de se désaccoutumer lentement des bouchons qu'ils emmènent avec eux le long de l4A6 (11 ans en bourgogne, cela marque...)?courage nécessaire pour ceux qui restent et se battent avec les fournisseurs franciliens en vacance mais dont l'employeur reste ouvert...