Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Christian HOHMANN
  • Christian HOHMANN
  • : Extension interactive de mon site personnel, ce Blog rassemble une sélection d'articles dont des billets d'humeur. Bonne Lecture Christian HOHMANN http://christian.hohmann.free.fr
  • Contact

  • Christian HOHMANN
  • .

Publications

lean_management_small.jpg

livre5S_sml-copie-1.jpg

Recherche

Définition

Qu’est-ce qu’un billet d’humeur ?
 
En journalisme, le billet d’humeur est avant tout le regard très personnel, décalé et critique d'un journaliste sur un fait d'actualité. Il se place résolument du côté du commentaire, y compris dans son aspect le plus subjectif.
 
Le billet d'humeur, c'est aussi l'indignation, le coup de gueule et l’expression de la mauvaise humeur.
Le billet d’humeur, par essence, n'engage que son auteur.

Ecrire un commentaire

Pour écrire un commentaire sur un article, veuillez cliquer le lien qui se situe tout à la fin de l'article.

26 octobre 2008 7 26 /10 /octobre /2008 11:13

Il y a quelques mois, en plein été, j'achète une paire de mocassins dans une boutique d'une marque bien connue.

Deux mois plus tard, je constate une amorce de déchirure sur chacune des chaussures gauche et droite, au même endroit. Visiblement un problème de conception.

Je m'arme de la seule preuve d'achat restante : mon relevé de compte où figure le paiement à la boutique et m'y rend. A la boutique.

La seule personne présente est une charmante jeune fille, visiblement une génération Y.

De manière avenante elle me demande si elle peut m'aider ?

Je lui explique que je viens pour un problème de qualité et demande à voir le manager.

Ce jeune homme, hormis m'avoir vendu en toute bonne foi la paire en question, c'était montré très professionnel. J'en espérais donc une réponse appropriée à mon problème.

« Il n'est pas encore là et devrait arriver dans environ une heure. Puis-je vous aider ? »

Sans y croire, j'explique mon cas, montre le corps du délit et à la demande de la charmante vendeuse, donne la date de l'achat. Celle-ci vérifie promptement sur sa caisse sophistiquée, confirme l'achat à cette date et le prix payé. Elle me propose ensuite avec un sourire un avoir d'un montant équivalent valable un an ou à valoir de suite sur une autre paire, le modèle rapporté n'étant plus en collection.

J'opte pour une autre paire, 30% plus chère et paie la différence.

Je félicite la vendeuse pour son attitude très professionnelle et repars avec :

  • une nouvelle paire de chaussures
  • un problème résolu de manière prompte et professionnelle
  • une expérience d'achat agréable avec une « génération Y »
  • une opinion favorablement renforcée sur cette boutique
  • quelques dizaines d'euros en moins

    Je tente un bilan.

    • La boutique n'a pas perdu d'argent, en a même gagné (grâce à un problème de qualité !) et apparemment conservé la confiance du client. La paire défectueuse lui sera remplacée.
    • Moi ; j'ai bénéficié de deux mois de location de chaussures gratuites.

    Avec le recul je me dis que ce n'était pas un règlement particulièrement gagnant-gagnant.

    Moralité : les générations Y ne font pas les plus mauvais vendeurs, les plus grands grognons ne font pas les meilleurs négociateurs et la satisfaction client tient parfois à peu de choses.




    Partager cet article

    Repost 0
    Published by Christian HOHMANN - dans Billet d'humeur
    commenter cet article

    commentaires