Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Christian HOHMANN
  • Christian HOHMANN
  • : Extension interactive de mon site personnel, ce Blog rassemble une sélection d'articles dont des billets d'humeur. Bonne Lecture Christian HOHMANN http://christian.hohmann.free.fr
  • Contact

  • Christian HOHMANN
  • .

Publications

lean_management_small.jpg

livre5S_sml-copie-1.jpg

Recherche

Définition

Qu’est-ce qu’un billet d’humeur ?
 
En journalisme, le billet d’humeur est avant tout le regard très personnel, décalé et critique d'un journaliste sur un fait d'actualité. Il se place résolument du côté du commentaire, y compris dans son aspect le plus subjectif.
 
Le billet d'humeur, c'est aussi l'indignation, le coup de gueule et l’expression de la mauvaise humeur.
Le billet d’humeur, par essence, n'engage que son auteur.

Ecrire un commentaire

Pour écrire un commentaire sur un article, veuillez cliquer le lien qui se situe tout à la fin de l'article.

14 décembre 2008 7 14 /12 /décembre /2008 14:34

Le témoignage de Christophe (merci à lui !) à propos du syndrome du sauveteur me rappelle trois choses :


  • Le mythe de la police
  • La rationalité limitée
  • Le pompier pyromane


Le « mythe de la police » (il s'appelle probablement autrement, si vous savez n'hésitez pas à m'en faire part !) est une croyance qui postule que si la police faisait bien son travail il n'y aurait plus ni crimes ni délits ni criminels. Ce stade atteint, la population n'aurait plus besoin de police.

Remplacez « police » par « service qualité » (sans malice) et on s'attend à ce que ce service éradique tous les causes de défauts avant de se dissoudre, mission accomplie.

Ce qui ne peut être qu'un mythe est devenu réalité pour Christophe.


La rationalité limitée (Herbert Simon) est un concept utilisé en sociologie pour expliquer le comportement des individus face à des choix.


A priori les individus ont un comportement rationnel, mais cette rationalité est limitée par :

  • l'information disponible ou accessible,
  • ce que peut maîtriser l'entendement humain et individuel,
  • les "ancrages" culturels et les connaissances individuelles,
  • une sorte d'autolimitation par laquelle l'individu ne cherche pas à atteindre une solution optimale, mais seulement une solution qu'il jugera satisfaisante.


Le chef de service de Christophe a probablement fondé sa décision en se fiant à sa rationalité limitée :


  • Information incomplète: il ne connaissait pas (a-t'il cherché à connaitre?) les facteurs de succès et facteurs de risques de la mission de Christophe
  • Croyance: une fois les méthodologies déployées elles sont acquises par les opérationnels
  • Autolimitation: gain court terme par l'élimination d'un cadre devenu «inutile» (mythe de la police)


Voilà qu'à posteriori notre héros malgré lui se dit qu'il aurait mieux fait de limiter sa rationalité en prenant en compte son propre avantage et non plus seulement celui de son entreprise.


Or une telle posture risque de générer un autre comportement : celui du pompier pyromane.


Cela nous ramène au sauveteur, tellement valorisé dans son action héroïque qu'il ne voit plus la justification de son action (et son plaisir) que dans des interventions de sauvetage. En poussant le raisonnement à fond, il ne lui reste qu'à organiser les catastrophes pour pouvoir y remédier brillamment...



Mais cela n'existe pas en entreprise !


Non ?


N'y a-t-il pas des pannes récurrentes, toujours dépannées, jamais éradiquées par le service maintenance ?


N'y a-t'il pas cet expert incontournable réticent à documenter, à partager son savoir ?


Non, cela n'existe pas en entreprise.

 

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Christian HOHMANN - dans Billet d'humeur
commenter cet article

commentaires