Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Christian HOHMANN
  • Christian HOHMANN
  • : Extension interactive de mon site personnel, ce Blog rassemble une sélection d'articles dont des billets d'humeur. Bonne Lecture Christian HOHMANN http://christian.hohmann.free.fr
  • Contact

  • Christian HOHMANN
  • .

Publications

lean_management_small.jpg

livre5S_sml-copie-1.jpg

Recherche

Définition

Qu’est-ce qu’un billet d’humeur ?
 
En journalisme, le billet d’humeur est avant tout le regard très personnel, décalé et critique d'un journaliste sur un fait d'actualité. Il se place résolument du côté du commentaire, y compris dans son aspect le plus subjectif.
 
Le billet d'humeur, c'est aussi l'indignation, le coup de gueule et l’expression de la mauvaise humeur.
Le billet d’humeur, par essence, n'engage que son auteur.

Ecrire un commentaire

Pour écrire un commentaire sur un article, veuillez cliquer le lien qui se situe tout à la fin de l'article.

15 février 2009 7 15 /02 /février /2009 14:17


(tapas : ces « petits riens » que l'on grignote)



La neige


La neige est la terreur du sud de la France, qui comme chacun sait commence géographiquement dans les banlieues nord de Paris.


Tombe-t-il trois flocons que l'ile de France est instantanément paralysée alors que paradoxalement c'est la région qui fournit le plus de skieurs aux stations de sports d'hiver et les meilleurs slalomeurs sur boulevards périphériques.


Vu le chaos qu'arrive à déclencher un peu d'eau givrée, je ne serais pas étonné d'une attaque terroriste de la capitale au canon à neige. Effet garanti.


Néanmoins, des mesures énergiques sont prises !

Le matin du 12 février 2009, j'embarque à Roissy pour me rendre à Munich.

Pas un flocon à terre ni à l'horizon, le vol prend néanmoins 45 minutes de retard d'office, pour cause de perturbations dues à la neige...

Les avions sont-ils tirés par des chiens de traineau du coup ? Je n'ose demander.


Notre avion se fait dument asperger préventivement d'antigivre par quatre camions citerne (durrée 10mn) puis s'élance retrouver le soleil au dessus des nuages.

A l'arrivée, il reste de la neige sur les pistes bavaroises sans que cela semble perturber notre atterrissage.

Je repartirai le soir même sous la neige sans que l'avion ne se fasse engluer d'antigivre et il arrivera qu'avec 5 mn de retard, autant dire à l'heure.


Soyons juste, le mépris bavarois pour les problèmes d'enneigement peut leur jouer des tours, tel que celui relaté par LEMONDE.FR du 12 février 2009 :

Plusieurs centaines d'automobilistes, surpris par la neige sur une autoroute de Bavière, dans le sud-ouest de l'Allemagne, étaient bloqués mercredi 11 février dans leurs voitures. Les automobilistes ont été pris au piège par vingt centimètres de neige tombés en peu de temps.





Bénéfices record de TOTAL


En France, ceux qui réussissent et gagnent de l'argent sont immédiatement suspects et décriés, passés à la machine à niveler par le bas. Il est plus confortable de crier sus aux profiteurs et se lamenter sur son sort que de se prendre en main et aller gagner plus (voire beaucoup plus) d'argent. Voilà pour le folklore local.


En termes de business, sauf erreur, cette compagnie n'a pas fait le plein d'office à tous les automobilistes ou rempli les cuves de force aux chauffeurs au fioul. Il fallait bien des clients pour y aller, chez TOTAL !


Je suppose que ceux qui y sont allés ont cédés aux cadeaux que les points accumulés qui permettent de gagner les lampes-gondoles en coquillages plastiques ou les assiettes avec décor de pétrolier dans la tempête.

Ainsi les bénéfices de cette société sont dus au génie marketing en adéquation avec les goûts des clients.

Qu'on se le dise.





Jouez à la caissière


Marre des files aux caisses ? Prenez les choses en main !

Passez vous-même les articles devant le lecteur code-barres, pesez ce qu'il faut peser, faites-vous l'addition, payez.


Une animatrice-conseillère-secouriste-surveillante pour quatre caisses et un nombre certain de caméras autour de chacune d'elles.


Les clients sont nettement plus lents qu'une caissière, mais outre l'économie réalisée par le magasin, ce système rend actifs les râleurs impatients et masque la durée réelle de leur passage en caisse.


Reste plus qu'à s'engueuler soi-même si ça dure trop longtemps.





Vacances de février


Crise ? Quelle crise ? La première des deux migrations annuelles est lancée.

Pour celles et ceux qui l'auraient manqué, voyez le billet « Vous ne partez pas !? » en remplaçant les attributs estivaux par leurs équivalents hivernaux. Le fond reste identique.


Reviendrons de la neige tant décriée dans les cités et tant recherchée sur les sommets, outre quelques plâtrés et entorsés, des familles entières de Pandas en négatifs, avec les yeux cernés de blanc.





Partager cet article

Repost 0
Published by Christian HOHMANN - dans Billet d'humeur
commenter cet article

commentaires

Olivier 17/02/2009 12:20

C'est pas bien... !!!Notre hôte oublie parfois que dans l'ombre de ses brèves, le peuple obscur entrevoit la lumière qui lui fait si cruellement défaut, se rend sur le site de l'hôte précédemment cité pour y chercher la solution au problème qu'il a oublié de poser...Et crac, nous voilà face à la dernière en ligne... Impossible d'attendre ce soir... Ces gourmandises de comptoir sont un vrai bol d'oxygène...5 minutes plus tard, c'est toute une réputation qui s'effondre... et les collègues de bureau de me demander de sortir, mes fous-rire mal dissimulés génant considérablement leur labeur minutieux... ces hypocrites..!!!A la prochaine Brève, je la lis à la maison ! (Résolution 2009 n° 421)... Encore merci pour ce billet coloré... Je vais de ce pas (léger) déjeuner... Ca tombe bien, je devais faire de l'essence... Mais où j'ai rangé ma carte Totale moi ?...Surtout ne changez rien !O.