Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Christian HOHMANN
  • Christian HOHMANN
  • : Extension interactive de mon site personnel, ce Blog rassemble une sélection d'articles dont des billets d'humeur. Bonne Lecture Christian HOHMANN http://christian.hohmann.free.fr
  • Contact

  • Christian HOHMANN
  • .

Publications

lean_management_small.jpg

livre5S_sml-copie-1.jpg

Recherche

Définition

Qu’est-ce qu’un billet d’humeur ?
 
En journalisme, le billet d’humeur est avant tout le regard très personnel, décalé et critique d'un journaliste sur un fait d'actualité. Il se place résolument du côté du commentaire, y compris dans son aspect le plus subjectif.
 
Le billet d'humeur, c'est aussi l'indignation, le coup de gueule et l’expression de la mauvaise humeur.
Le billet d’humeur, par essence, n'engage que son auteur.

Ecrire un commentaire

Pour écrire un commentaire sur un article, veuillez cliquer le lien qui se situe tout à la fin de l'article.

26 décembre 2007 3 26 /12 /décembre /2007 12:37
Voici deux anecdotes parfaitement véridiques de cette fin d’année 2007 qui me laissent penser que non, le juste à temps n’est pas encore une réalité :
 
1) Points fidélité
 
Le 30 Octobre 2007 je fais valoir auprès d’un organisme (grande entreprise française) mes droits avec les points cumulés sur ma carte de fidélité. Mon compte de points est instantanément défalqué du montant de ma commande.
Après un mois de patiente attente de la livraison, ne voyant rien venir, je m’inquiète et consulte le site Web de l’organisme. La Page FAQ (Foire Aux Questions) pouvant éventuellement fournir une indication sur les délais en vigueur reste introuvable et renvoie un message d’erreur. Je tente donc un e-mail en cliquant sur le lien prévu. Nous sommes alors le 3 décembre 2007.
Réponse le lendemain :
 
« Cher Monsieur HOHMANN,
 
Vous nous avez contactés par courriel le 3 décembre 2007 concernant votre commande du 30 octobre.
 
Nous avons le plaisir de vous confirmer la prise en compte de votre demande, votre commande est en cours de traitement, nous vous invitons donc à patienter quelques jours, si vous ne la recevez pas avant Noël, veuillez nous contacter du lundi au samedi de 8h à 20h au 0825 XXXX
 
Vous remerciant de votre fidélité à notre réseau, nous vous prions d'agréer, Cher Adhérent, l'expression de nos sentiments les meilleurs. »
 
Patienter quelques jours ? Humour noir ou perte du sens commun ? Un traitement administratif qui dépasse le mois (dans le privé) ! Même en traitant ma commande sur un parchemin à la plume d’oie on doit pouvoir me satisfaire dans un meilleur délai…
Et avoir le culot de me suggérer de les appeler. Pourquoi pas venir préparer ma commande moi-même ?
 
Nous sommes le 26 décembre 2007 et mon « suivi de commande » sur le site web est toujours gelé dans la même position, à savoir « transmis au centre de gestion ». Toujours pas de livraison.
 
 
2) Internet Haut débit.
 
A prendre au second degré.
Quoique…
 
Voyez le récapitulatif suivant :
 
 

 

Constatez avec moi que gamin de moins de dix ans, à une époque où ni les ordinateurs personnels ni les téléphones mobiles n’existent et une bonne vingtaine d’années avant qu’Internet ne soit disponible auprès du grand public, j’ai formulé ma demande d’abonnement !
Si !
 
 
J’avais complètement oublié cette formalité, mais avec le recul elle me démontre à quel point j’étais précoce et visionnaire !
 
A moins que terriblement angoissé et planificateur à l’extrême, j’ai largement anticipé les évènements ? Est-ce du fatalisme, de la prémonition quant à la lenteur des services publics et monopolistiques des PTT (avant qu’elle ne devienne la Poste) à me mettre une ligne téléphonique à ma disposition ?
 
Cette lenteur semble avérée, puisque selon mon récapitulatif, il aura fallu 36 ans pour simplement enregistrer ma demande. En revanche, obtenir la « construction de la ligne » aura été instantané.
On a décidément bien raison de se moquer des bureaucrates !
 
Toujours selon ce récapitulatif, mon fournisseur d’accès, pour calmer mon impatience (36 ans d’attente, je le rappelle), m’envoie le boîtier de connexion un an et demi avant qu’il ne soit utilisable. J’aurai ainsi largement le temps de choisir son emplacement et de contempler ce qui me reliera au monde.
Un jour.
Il m’a compris. Il sait que j’anticipe.
Lui aussi doute de la célérité des services postaux et laisse ainsi plus d’un an de marge aux services de livraison express pour livrer juste à temps.
 
Finalement, par délicatesse et après une si longue attente, il me cache pudiquement la date de résiliation de l’abonnement.

 


Bonne Année 2008.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian HOHMANN - dans Billet d'humeur
commenter cet article

commentaires

BERTRAND 26/12/2007 17:53

Et que dire de ces hot lines à numéros surtaxés installées au bout du monde, ou après une attente conséquente et bon nombre d'interlocuteurs à qui vous racontez à chaque fois votre problème, vous coupent d'un seul coup au prétexte que votre appel ne peut excéder trente minutes!!!