Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Christian HOHMANN
  • Christian HOHMANN
  • : Extension interactive de mon site personnel, ce Blog rassemble une sélection d'articles dont des billets d'humeur. Bonne Lecture Christian HOHMANN http://christian.hohmann.free.fr
  • Contact

  • Christian HOHMANN
  • .

Publications

lean_management_small.jpg

livre5S_sml-copie-1.jpg

Recherche

Définition

Qu’est-ce qu’un billet d’humeur ?
 
En journalisme, le billet d’humeur est avant tout le regard très personnel, décalé et critique d'un journaliste sur un fait d'actualité. Il se place résolument du côté du commentaire, y compris dans son aspect le plus subjectif.
 
Le billet d'humeur, c'est aussi l'indignation, le coup de gueule et l’expression de la mauvaise humeur.
Le billet d’humeur, par essence, n'engage que son auteur.

Ecrire un commentaire

Pour écrire un commentaire sur un article, veuillez cliquer le lien qui se situe tout à la fin de l'article.

1 septembre 2012 6 01 /09 /septembre /2012 00:00

Ce billet est la suite de « Management visuel standards et créativité », que la même entreprise inspire.

En effet, après avoir mis en place un certain nombre de choses, dont les panneaux de management visuel, voilà qu’un grand chef à plumes passe sur le site, en tournée d’inspection.

On ne saura jamais s’il était réellement impressionné par les tableaux ou si ses commentaires flatteurs étaient destinés à encourager les personnels, il a néanmoins justifié leur installation par un parallèle intéressant : « il faut que partout dans le monde, nous nous trouvions comme à la maison lorsque nous visitons une de nos usines ».

Evidemment, dans l’auditoire peu de personnes auront le loisir de visiter les autres usines, a fortiori celles à l’étranger. Hormis ce détail (qui peut néanmoins nuire à la compréhension et/ou à l’acceptation du standard imposé), le parallèle m’a interpelé.

On peut concevoir l’intérêt de retrouver des maisons identiques autour de la planète, et indépendamment du pays visité, on rentre chez soi pour trouver les charentaises à l’endroit habituel, sa boisson favorite à la bonne place dans le bar, les verres dans le même compartiment, le même chien fidèle répondant au même nom qui apporte le journal.

Ou les glaçons.

S’il est particulièrement bien dressé.

Evidemment, il faut conserver à l’esprit qu’en filigrane se trouve un besoin industriel et non pas la perspective d’un séjour d’agrément, auquel cas la perspective n’a pas le même intérêt…

Cela m’a remis en mémoire l’explication d’un proche, véritable globetrotter.CH

Il disait : « Mc Donald’s c’est pas bon, mais partout dans le monde tu sais à quoi t’attendre. Même si tu ne connais pas la langue, tu peux commander un Big Mac et tu sais d’avance quel goût il aura. Parfois cela fait du bien lorsque tu satures avec la nourriture locale. »

Je me souviens d’avoir acquiescé, le Mac Donald’s de Hamamatsu (Japon) ayant tenu ce rôle d’oasis lorsque saturé par des semaines de régime au riz et poisson, les quelques français de notre bande trouvèrent enfin de la viande à prix abordable et des patates servies autrement qu’en dessert !

Nos notions de japonais suffirent à nous rendre au Makudonéldo pour commander des Big Maku.



Partager cet article

Repost 0
Published by Christian HOHMANN - dans 5S et Management Visuel
commenter cet article

commentaires