Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Christian HOHMANN
  • Christian HOHMANN
  • : Extension interactive de mon site personnel, ce Blog rassemble une sélection d'articles dont des billets d'humeur. Bonne Lecture Christian HOHMANN http://christian.hohmann.free.fr
  • Contact

  • Christian HOHMANN
  • .

Publications

lean_management_small.jpg

livre5S_sml-copie-1.jpg

Recherche

Définition

Qu’est-ce qu’un billet d’humeur ?
 
En journalisme, le billet d’humeur est avant tout le regard très personnel, décalé et critique d'un journaliste sur un fait d'actualité. Il se place résolument du côté du commentaire, y compris dans son aspect le plus subjectif.
 
Le billet d'humeur, c'est aussi l'indignation, le coup de gueule et l’expression de la mauvaise humeur.
Le billet d’humeur, par essence, n'engage que son auteur.

Ecrire un commentaire

Pour écrire un commentaire sur un article, veuillez cliquer le lien qui se situe tout à la fin de l'article.

10 décembre 2012 1 10 /12 /décembre /2012 20:45

Si vous lisez ce billet le 11 décembre 2012, le titre est à propos.

Si vous le lisez entre le 12 et le 20 décembre, il vous faudra ajuster titre et contenu.

Si vous le lisez après le 21 décembre, soit vous avez survécu au cataclysme final et vous devriez avoir mieux à faire, soit il n’y a pas eu de fin du monde et la lecture de ce billet n’aura plus d’intérêt.


 

Donc, selon la croyance autour de la prédiction des Mayas, le 21 décembre 2012 s’en sera fini de nos soucis, de nos vies folles et de notre civilisation.

Flûte me dis-je, on aurait pu s’économiser les achats de Noël dans la bousculade.

Maintenant que les cadeaux sont prêts, autant les distribuer tout de suite.

Ce serait dommage de gâcher.

Surtout les forfaits illimités.

Tiens, cela me fait penser qu’il faudrait que je profite de mes milliers de miles Air France et Smiles SNCF, après le 21 décembre ils seront perdus !

Un dernier tour du monde, voir la fin d’en haut, voilà l’idée !

Air France ne peut honorer mes billets primes qu’au deuxième semestre 2013. Faire remarquer que le monde n’existera plus à cet horizon n’émeut pas l’hôtesse au bout du fil, qui invite à rédiger une réclamation sur le formulaire adéquat.

Le rail n’est pas une option non plus. Les syndicats n’ayant pas obtenu de prime de risque de fin du monde, ils ont décrété la fin du service dès le 20 décembre à minuit.

De toute façon, finir dans un carré famille sans place pour les genoux, très peu pour moi.

 

Il n’y a qu’à rester chez soi, déguster une dernière fois les bonnes choses, les provisions en vue du réveillon. Ce serait dommage de gâcher.

Autant se faire un dernier banquet, se gaver une dernière fois.

Sauf que, pour les sensibles de la digestion, le risque est sérieux de regarder la fin du monde assis sur la lunette des toilettes.

Une perspective finale assez peu glamour.

Sans compter qu’on n’en verra pas grand-chose et qui sait quand se produira la prochaine !

Ce n’est pas si simple, finalement, de préparer une fin du monde !

 

Je me tourne vers Internet et google (verbe googler) « préparer la fin du monde 2012 ».


disclaimer2012.pngLe premier site me propose un compte à rebours. Mes facultés mentales restent suffisantes pour ne pas en avoir besoin aussi près de l’échéance. Le message d’avertissement et la superbe faute finale me dissuade d’aller fureter plus loin.


Je passe au suivant : Comment se préparer matériellement pour la fin du monde en 2012. Voilà ce que je cherchais !

Le texte est écrit tout petit mais une publicité énorme m’invite à contacter les médiums qui me guideront sur le chemin du bonheur, à 34 centimes la minute. Et l’amour garanti à la clé.

Mouais, c’est la version web des billets que nous trouvons périodiquement dans la boite aux lettres, vantant le marabout-grand-guérisseur-ancestral et africain.

M’étonne qu’ils n’aient pas fait de promos spéciales ceux-là ! Quelque chose comme « retour de l’être aimé avant la fin du monde » ou désenvoutement express pour profiter à fond du spectacle final.

Pas top leur stratégie marketing.

Ou alors le calendrier maraboutique ne coïncide pas avec celui des Mayas…

Le site suivant propose des « conseils pour préparer ses stocks de nourriture ».

Aucun intérêt.

D’une part on a déjà trop de nourriture pour le réveillon, d’autre part l’épicier arabe du coin reste ouvert durant la fin du monde. Sa corporation ne chôme pas pour ce genre d’évènements.

Même le pseudo japonais du sushi livre le 21 décembre : « pas de ploblèm, apélitif offert ».

Viennent ensuite des vidéos sur la fin du monde 2012, mais je me refuse de les regarder, cela gâcherait le spectacle du 21 décembre de l’avoir déjà vu.

Finalement j’hésite.

Vous prévoyez quoi, vous ?


Partager cet article

Repost 0
Published by Christian HOHMANN - dans Billet d'humeur
commenter cet article

commentaires