Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Christian HOHMANN
  • Christian HOHMANN
  • : Extension interactive de mon site personnel, ce Blog rassemble une sélection d'articles dont des billets d'humeur. Bonne Lecture Christian HOHMANN http://christian.hohmann.free.fr
  • Contact

  • Christian HOHMANN
  • .

Publications

lean_management_small.jpg

livre5S_sml-copie-1.jpg

Recherche

Définition

Qu’est-ce qu’un billet d’humeur ?
 
En journalisme, le billet d’humeur est avant tout le regard très personnel, décalé et critique d'un journaliste sur un fait d'actualité. Il se place résolument du côté du commentaire, y compris dans son aspect le plus subjectif.
 
Le billet d'humeur, c'est aussi l'indignation, le coup de gueule et l’expression de la mauvaise humeur.
Le billet d’humeur, par essence, n'engage que son auteur.

Ecrire un commentaire

Pour écrire un commentaire sur un article, veuillez cliquer le lien qui se situe tout à la fin de l'article.

15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 18:11

Voilà une phrase que vous pouvez bannir de votre vocabulaire, une ferme intention et une formulation que vous pouvez définitivement oublier.

Lectrices attentives d’étiquettes et sélecteurs rigoureux d’aliments, économisez votre temps précieux perdu en vaines précautions, jamais vous ne serez certains de ce que vous mangerez.

A moins d’assister à l’exécution et à la découpe de la bête, sans jamais la perdre des yeux de peur qu’en un habile tour de passe-passe la génisse ne se transforme en jument ou le canard en poulet.

Si ce n’est plus extraordinaire encore…

Tout étant possible, faites-vous peur rétrospectivement : que pensez-vous avoir avalé avec la farce de vos raviolis ? De quoi donc sont faites les saucisses, les merguez ou les chipolatas ? Pourquoi tant d’épices colorées et odorantes sur les préparations pour barbecue ?

Les étiquettes et labels ne formant qu’un rempart de protection très hypothétique, gagez que chaque fois qu’un petit malin trouvera le moyen de se faire de l’argent, il trouvera à nous faire avaler…des couleuvres.

Ou autre chose.

De moins cher.

Pour lui.

Bah ! diront les plus optimistes, des lasagnes au cheval ce n’est pas si grave, ça se mange le cheval. Certes, mais de là à penser que les fournisseurs roumains ( ?) sacrifient du pur-sang racé ou du tendre poulain aux longs cils pour contenter nos palais délicats…

Je parierai plutôt sur du canasson tuberculeux et rhumatisant en fin de parcours, du poulain tricorne à six pattes ramené des forêts luminescentes Tchernobilisées d’Ukraine, dont la ressemblance avec du bœuf est frappante, comme vous savez.

 



Partager cet article

Repost 0
Published by Christian HOHMANN - dans Billet d'humeur
commenter cet article

commentaires