Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Christian HOHMANN
  • Christian HOHMANN
  • : Extension interactive de mon site personnel, ce Blog rassemble une sélection d'articles dont des billets d'humeur. Bonne Lecture Christian HOHMANN http://christian.hohmann.free.fr
  • Contact

  • Christian HOHMANN
  • .

Publications

lean_management_small.jpg

livre5S_sml-copie-1.jpg

Recherche

Définition

Qu’est-ce qu’un billet d’humeur ?
 
En journalisme, le billet d’humeur est avant tout le regard très personnel, décalé et critique d'un journaliste sur un fait d'actualité. Il se place résolument du côté du commentaire, y compris dans son aspect le plus subjectif.
 
Le billet d'humeur, c'est aussi l'indignation, le coup de gueule et l’expression de la mauvaise humeur.
Le billet d’humeur, par essence, n'engage que son auteur.

Ecrire un commentaire

Pour écrire un commentaire sur un article, veuillez cliquer le lien qui se situe tout à la fin de l'article.

13 octobre 2012 6 13 /10 /octobre /2012 16:46

Les semaines se suivent et certains de leurs aspects se répètent, notamment et en ce qui me concerne le fait de passer par Lyon et sa gare de la Part Dieu où je loue une voiture pour un périple plus lointain.

Je vous ai exposé mon affection pour le fameux parking de ladite gare, celui où il faut rendre les voitures dans le billet presque homonyme de celui-ci.

Au fil de mes locations, bonnes négociations, volume et fidélité obligent, j’ai le plaisir d’être régulièrement surclassé. Après les petits bolides, les berlines bourgeoises, je suis passé au Panzer classe E.

Si cela est flatteur et permet de tester des voitures classieuses ou à mon sens atypiques, que je n’achèterai jamais, il y a également quelques inconvénients. Comme celui de passer pour un parfait Kéké en roadster 300 CV à 70km/h max sur le périphérique d’Avignon ou de devoir se garer à 2km de chez le client pour m’éviter les injustes remarques sur les honoraires prétendument pharaoniques des consultants.

Ayant noté un taux de croissance linéaire et positif du volume des véhicules que l’on me confie, je dois être en droit de conduire un Mercedes-Benz 38 tonnes avec sa semi-remorque chargée à la prochaine location.

Impeccable pour manœuvrer dans les ruelles du Lyon secret à la recherche du parking.

Sauf que cette fois, mon Panzer et son GPS m’on emmenés sans coup férir au bon endroit.

Pour celles et ceux que cela intéresse, il faut entrer « 84 rue de Bonnel » comme destination, être super attentif aux instructions du GPS, à la circulation et aux travaux de voirie, couper la voie bus pile au bon endroit, éviter de défoncer la barrière du parking (celle qui laisse la moitié de votre véhicule en travers sur la voie bus), arriver à manœuvrer son Panzer pour ne pas devoir sortir la moitié de son corps pour taper la code sur le clavier et finalement espérer que bus et taxi ont suffisamment de respect devant la masse de votre véhicule pour ne pas vous pousser sur le boulevard suivant avant l’ouverture de la barrière.

Oui, cela fait beaucoup de conditions, mais c’est jouable.

Mon retour et le départ du train étaient suffisamment synchrones pour laisser le salon grand voyageur (à pied) de côté.

Evidemment, tant de chance étant une insolence intolérable, je me suis retrouvé dans un carré famille (je vous rappelle que je les ais particulièrement en horreur), avec en face de moi une passagère particulièrement moche et obèse.

Deux heures de lecture appliquée des trucs téléchargés sur son smartphone c’est long.

Particulièrement les fables de la Fontaine.

Une ou deux ça va.

Quarante-trois, ça gave.



Partager cet article

Repost 0
Published by Christian HOHMANN - dans Billet d'humeur
commenter cet article

commentaires

Nicolas B. 16/10/2012 09:58


Bonjour,


La vie des consultants n'est pas toujours rose. On ne peut pas tout avoir.


Moi, je circule en Clio à Lyon et c'est beaucoup plus lean pour le coup que le Panzer.


Bon courage.

Paquentin 15/10/2012 10:19


Bonjour,


je suis un fan de votre site et de vos billets d'humeur. Ce dernier me fait comme d'habitude sourire mais j'ai néanmoins une petite remarque sur votre jugement de valeur relatif à la personne
"obèse et particulièrement moche".


Elle a sûrement eu les mêmes déboires que vous et Dame Nature ne l'ayant guère gâté, ce n'est pas une raison de l'accabler encore plus. Cette  charmante dame n'y ait pour rien
dans ses caractéristiques physiques qui vous ont visiblement marqué. 


Adriana aurait été devant vous, vos déboires et votre dégoût des carrés familiaux vous auraient peut-être paru moins épidermiques.


Au plaisir de lire votre prochain billet


Yves-Marie Paquentin