Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Christian HOHMANN
  • Christian HOHMANN
  • : Extension interactive de mon site personnel, ce Blog rassemble une sélection d'articles dont des billets d'humeur. Bonne Lecture Christian HOHMANN http://christian.hohmann.free.fr
  • Contact

  • Christian HOHMANN
  • .

Publications

lean_management_small.jpg

livre5S_sml-copie-1.jpg

Recherche

Définition

Qu’est-ce qu’un billet d’humeur ?
 
En journalisme, le billet d’humeur est avant tout le regard très personnel, décalé et critique d'un journaliste sur un fait d'actualité. Il se place résolument du côté du commentaire, y compris dans son aspect le plus subjectif.
 
Le billet d'humeur, c'est aussi l'indignation, le coup de gueule et l’expression de la mauvaise humeur.
Le billet d’humeur, par essence, n'engage que son auteur.

Ecrire un commentaire

Pour écrire un commentaire sur un article, veuillez cliquer le lien qui se situe tout à la fin de l'article.

2 octobre 2011 7 02 /10 /octobre /2011 16:33

Il se prénomme Stéphane et témoigne dans un commentaire :

 

« Je me reconnais tellement dans ce que vous décrivez que ça m'a donné envie de vous le faire savoir. Noyé dans un "océan de médiocrité", j'avais l'impression d'être le seul à remarquer ces petits détails qui empoisonnent la relation client (et donc la vie de tous les jours). Alléluia ! Je ne suis plus seul »

 


J’imagine Stéphane, fier navigateur sur un beau voilier prenant le vent du succès et porté par la vague de la qualité totale. Un jour, alors que le navire et son capitaine entrent dans le redouté océan de médiocrité, voilà la coque qui racle un haut-fond d’un problème jamais résolu.

 

Une voie d’eau s’ouvre, le navire prend l’eau.

 

Les efforts n’y feront rien, l’océan si vaste et si retord aura raison du beau voilier.

 

Alors voilà Stéphane qui plonge et nage.

Il boit des tasses et avales des couleuvres.

Si.

Des couleuvres océaniques, celles qui naissent des à-peu-près, des approximations, des défauts soigneusement maquillés ou volontairement ignorés.

 

Il nage et croise quelques autres naufragés, installés aussi confortablement que possible sur leurs radeaux de fortunes. Ils sont contents de leur sort, trouvent à faire tenir les constituants hétéroclites de leurs embarcations et se laissent porter par les courants.

 

Ils rafistolent sans arrêt, bricolent avec ce qu’ils trouvent sous la main et se laissent bercer par la mélopée des sirènes :

 

« Consommez, consommez sans compter,

Accumulez, accumulez, sans questionner,

Qualité, qualité, vous pouvez rêver,

Quantité, quantité je vais vous déverser »

 

Stéphane n’est pas épuisé ni désespéré au point de capituler et s’installer parmi eux. Alors il redouble d’effort et fini par croiser un autre nageur.

Puis un autre, un autre encore.

C’est tout un banc de nageurs qui refusent les radeaux de fortune et se dirige vers un îlot perdu, comme il s’en trouve dans cet océan de médiocrité.

 

Ensemble ils iront refaire leurs forces auprès du Service Client Efficace, à leur écoute et qui trouve des solutions à leurs problèmes.

 

Puis, bien obligés, ils retourneront barboter dans l’Océan.

 

 


 Pour obtenir une notification à chaque nouvelle parution sur le blog, abonnez-vous à la newsletter (panneau de gauche).

Le rythme de croisière est d'un article par semaine.

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian HOHMANN - dans Qualité
commenter cet article

commentaires

philippe joly 05/10/2011 22:59



joli poème...


pour ma part, ce serait plutôt une mer d'huile, un bateau avec un équipage dans la routine d'une navigation agrémentée quelquefois d'un tsunami...mais où tout le monde , depuis longtemps, ne sais
plus comment se pilote ce foutu machin qu'est le navire. pas de médiocrité, mais un peu de sentiment d'abandon, d'oubli, de routine...et de panique lors des tsunamis que l'on ne voit jamais
venir! on ne cotoie pas de médiocres, juste des désabusés...



Florent d'EOTV 04/10/2011 21:02



Il semblerait que vous ne vous soyez pas baigné dans le bon océan... Vous avez choisi le rouge... L'océan bleu est
plus propice aux joies de la satisfaction client ! ;-)


Merci pour cette petite balade textuelle...