Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Christian HOHMANN
  • Christian HOHMANN
  • : Extension interactive de mon site personnel, ce Blog rassemble une sélection d'articles dont des billets d'humeur. Bonne Lecture Christian HOHMANN http://christian.hohmann.free.fr
  • Contact

  • Christian HOHMANN
  • .

Publications

lean_management_small.jpg

livre5S_sml-copie-1.jpg

Recherche

Définition

Qu’est-ce qu’un billet d’humeur ?
 
En journalisme, le billet d’humeur est avant tout le regard très personnel, décalé et critique d'un journaliste sur un fait d'actualité. Il se place résolument du côté du commentaire, y compris dans son aspect le plus subjectif.
 
Le billet d'humeur, c'est aussi l'indignation, le coup de gueule et l’expression de la mauvaise humeur.
Le billet d’humeur, par essence, n'engage que son auteur.

Ecrire un commentaire

Pour écrire un commentaire sur un article, veuillez cliquer le lien qui se situe tout à la fin de l'article.

14 avril 2013 7 14 /04 /avril /2013 11:42

Il est une règle infaillible, une quasi loi physique qui rend les tables de bistrots et restaurants obligatoirement branlantes.

Un nombre significatifs d’expériences parfaitement non préparées dans des établissements « choisis » au hasard permet d’affirmer que toute table de ce type d’établissement branle.

Il ne s’agit pas des coups reçus des voisins du fait de la densité de clients assis au mètre carré, qui oblige à imbriquer les coudes et à les lever pratiquement de manière synchrone, non il s’agit de l’instabilité propre de chaque table, quelque soit son type de piètement. Elle branle.

La table branlante propage une onde sismique dès qu’un convive tente la découpe de sa viande, secousse suivie comme il se doit d’un tsunami dans l’assiette de soupe ou le verre de chardonnay et ses funestes conséquences sur la chemise que l’on espérait présenter propre au client lors du rendez-vous à venir.

Cette expérience se vérifie également très bien de bonne heure avec une tasse de café. Et si la chemise en réchappe, c’est le dossier client qui trinque.

Celui que l’on espérait présenter propre lors du rendez-vous à venir.

Un autre grand mystère de la vie quotidienne est l’étonnement du serveur à qui vous (réussissez à faire) faites la remarque. De toute sa carrière c’est bien la première table branlante qu’il voit ! Alors qu’il passe la moitié de son temps en-dessous desdites tables à sacrifier des sous-bocks ou des serviettes en papier par tonnes entières en cherchant à caler ces fichues tables.

Nous noterons au passage une troublante similarité entre les serveurs de restaurant et les politiciens, deux professions promptes à jurer n’importe quoi et à s’intéresser aux dessous de tables.

Ne trouvant pas d’explications convaincantes sur les raisons d’un choix délibéré des patrons de restaurants à s’équiper en tables branlantes, je penche pour un vaste complot de la corporation des carreleurs, qui pour d’obscures motivations pose des carreaux parfaitement ajustés aux branlages de tables. Contrairement à la croyance populaire, c’est là une technique particulièrement difficile à acquérir pour garantir l’instabilité permanente des tables, quelque soit leur position.

Finalement, pourquoi les tables de la restauration collective ne branlent-elles jamais ?

On trouve amplement de quoi critiquer les restaurants d’entreprises, les cantines scolaires et autres établissements de ce type, mais de tables branlantes point.

Si vous pouvez m’éclairer, n’hésitez pas…

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian HOHMANN - dans Mystères de la vie quotidienne
commenter cet article

commentaires