Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Christian HOHMANN
  • Christian HOHMANN
  • : Extension interactive de mon site personnel, ce Blog rassemble une sélection d'articles dont des billets d'humeur. Bonne Lecture Christian HOHMANN http://christian.hohmann.free.fr
  • Contact

  • Christian HOHMANN
  • .

Publications

lean_management_small.jpg

livre5S_sml-copie-1.jpg

Recherche

Définition

Qu’est-ce qu’un billet d’humeur ?
 
En journalisme, le billet d’humeur est avant tout le regard très personnel, décalé et critique d'un journaliste sur un fait d'actualité. Il se place résolument du côté du commentaire, y compris dans son aspect le plus subjectif.
 
Le billet d'humeur, c'est aussi l'indignation, le coup de gueule et l’expression de la mauvaise humeur.
Le billet d’humeur, par essence, n'engage que son auteur.

Ecrire un commentaire

Pour écrire un commentaire sur un article, veuillez cliquer le lien qui se situe tout à la fin de l'article.

20 mars 2013 3 20 /03 /mars /2013 06:50

Cher amateurs de merguez, si les vôtres grésillent avec un accent british en bloblotant quelque peu bizarrement dans la poêle ou sur votre barbecue, placez immédiatement un sarcophage de béton sur la chose et appelez la sécurité civile en évacuant la zone. Vous pourriez sans vous en douter frire du mouton britannique prohibé potentiellement plein de prions en plus du mauvais cholestérol.

Rappelons que parmi les maladies à prions figurent la maladie de la vache folle (nom savant : encéphalopathie spongiforme bovine) ou la tremblante du mouton (nom savant : tremblante du mouton).

D’où la possibilité de merguez qui bloblotent, à l’instar des desserts de gélatine fluorescente qu’affectionnent nos voisins britanniques et qui me font immanquablement penser à des bouses radioactives d’un monstre extraterrestre.

C’était prévisible (souvenez-vous : Alimentation : de plus en plus d’alertes).

C’est pas de chance, ça retombe sur les mêmes : de la viande de mouton dument étiquetée mais prohibée, qui arrive chez nous alors qu’elle est interdite (voir l’article du Figaro à ce sujet).

Vous ne vous doutiez pas, chères consommatrices confiantes et liseuses attentives d’étiquettes censées tracer et informer que le terme « transformation » dans l’industrie agroalimentaire est parfois ( ?) à prendre au sens le plus littéral.

Surtout quand un cheval devient bœuf.

Ou du mouton douteux devient du mouton de premier choix.

A en croire les déclarations des responsables politiques, pour vous rassurer, une ribambelle d’autres étiquettes devraient arriver.

Au rythme où les choses évoluent, vous achèterez pour Noel prochain un carton de listing avec un peu de viande au fond.

Ce sera peut-être de la dinde.

 

 


 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian HOHMANN - dans Billet d'humeur
commenter cet article

commentaires