Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Christian HOHMANN
  • Christian HOHMANN
  • : Extension interactive de mon site personnel, ce Blog rassemble une sélection d'articles dont des billets d'humeur. Bonne Lecture Christian HOHMANN http://christian.hohmann.free.fr
  • Contact

  • Christian HOHMANN
  • .

Publications

lean_management_small.jpg

livre5S_sml-copie-1.jpg

Recherche

Définition

Qu’est-ce qu’un billet d’humeur ?
 
En journalisme, le billet d’humeur est avant tout le regard très personnel, décalé et critique d'un journaliste sur un fait d'actualité. Il se place résolument du côté du commentaire, y compris dans son aspect le plus subjectif.
 
Le billet d'humeur, c'est aussi l'indignation, le coup de gueule et l’expression de la mauvaise humeur.
Le billet d’humeur, par essence, n'engage que son auteur.

Ecrire un commentaire

Pour écrire un commentaire sur un article, veuillez cliquer le lien qui se situe tout à la fin de l'article.

6 août 2011 6 06 /08 /août /2011 14:20

 

Je cherche depuis quelque temps un sujet léger pour égailler le blog d’un billet plaisant, printannier, qui s’harmonise à l’esprit des vacances, un billet en short à fleurs qui se prélasse sur une terrasse ombragée et savoure un long moment non productif.

 

Hélas, rien ne vient.

 

Les nouvelles sont mauvaises, alarmistes, déprimantes.

 

Même la météo s’est liguée contre les pauvres humains fatigués, en quête d’un répit, d’une bonne recharge de batteries avant de retourner à l’assaut des marchés, à la conquête du chiffre d’affaires et de la défense des positions concurrentielles.

 

Les juilletistes sur le retour, au curieux teint orange de crème autobronzante croisés juste avant le départ des aoûtiens ne rayonnent guère. Ils soupirent après des congés trop courts, un climat trop changeant, la fatigue du voyage retour qui a ruiné les bénéfices du trop bref repos. Ils pourrissent d’emblée les vacances de ceux qui ne sont même pas encore partis en leur décrivant à quoi ils s’exposent au retour.

 

Tant d’attente(s), tant d’espoirs mis dans ces congés auraient donc été mal placés ?

 

Positivons.

 

A quel autre moment de l’année a-t-on le temps de revoir les principes élémentaires de physique en s’absorbant dans la contemplation de la trajectoire de la goutte du nez au sol ?

 

Le moment est venu de se lancer enfin dans la lecture de « la grande anthologie universelle de la mycose, de Ramsès II à nos jours », 12 volumes avec illustrations, reliés cuir, héritage de tante Berthe et cause de la pénalité pour excédents de bagages.

 

Les élégantes des grandes villes qui paradaient en bottes en caoutchouc flashy tout l’automne peuvent les ressortir et conjuguer l’utile à l’élégance. Si tant est qu’elles les aient emportées.

 

Les messieurs redécouvriront le confort des caleçons molletonnés et le réconfort du bouillon de bœuf sur les terrasses lounge, emmitouflé dans la couverture polaire en véritable PVC de bouteilles, sous le parasol chauffant.

 

Dans l’air vivifiant, luttant contre le vent, la lecture de la presse distraira grâce aux plus récentes frasques des élites (qui sont rappelons le les meilleurs d’entre nous…), les derniers scandales, les nouveaux crimes abominables (reprenons des cacahuètes) et la prochaine crise économique à venir.

 

Le coup de soleil viendra le jour du retour sous un soleil de plomb, derrière le pare-brise d’une voiture sans climatisation, passé en grande partie à contempler l’arrière de la voiture précédente.

 

Summertime blues…

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Christian HOHMANN - dans Billet d'humeur
commenter cet article

commentaires

JB 09/08/2011 08:41



   Un billet d'humeur bien pessimiste. N'étant pas encore en vacances et les dernières datant un peu, ce billet n'aide pas à l'optimisme.


   Depuis que je n'écoute plus les infos déjà tout va beaucoup mieux, je vous suggère de faire de même vous verrez on peut se concentrer sur nos problèmes sans s'occuper des affaires à
les autres (comme dirait le gars). Et du coup on voit la vie en rose. Par exemple j'ai eu le malheur d'apprendre par voie détournée (l'info arrive toujours à nous d'une manière ou d'une autre) la
prochaine crise à arriver. Pour info si il s'agit la d'une information de la même qualitée que la sécheresse annoncée en début d'année, de la pénurie de céréales et de la fin de la vie sur terre
je préfère rien entendre.


   La vraie question pour ce sujet précis est : est-ce la crise et nous en parlons ou en parlons-nous donc c'est la crise


   Un peu comme dans Matrix (autre référence culturelle) dont un passage est, peu après que Néo ait cassé le vase chez l'orcale qui lui avait prévenu que ce n'atiait pas grave pour le
vase (normal c'est l'orcale) : "L'aurais tu cassé si je ne t'en avais pas parlé". Il y a la une ralation cause/effet assez intéressant.


   Pour finir donc, une citation de Mark Twain : "Ils ne savaient pas que c'était impossible, alors ils l'ont fait". Allez du coeur les pti gars et pas peur, on va y
arriver, je sais pas encore comment.



philippe joly 06/08/2011 19:52



bon, c'est dit. congé en juin l'année prochaine. si. il fait toujours beau.


et puis...je ne vais rien dire, j'ai pu partir en semaine (personne sur la route) et n'ai pas eu à prendre le train (ni à me faire rembourser).


bonnes vacances si elles sont en cours! ou à venir, ou sous peu.