Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Christian HOHMANN
  • Christian HOHMANN
  • : Extension interactive de mon site personnel, ce Blog rassemble une sélection d'articles dont des billets d'humeur. Bonne Lecture Christian HOHMANN http://christian.hohmann.free.fr
  • Contact

  • Christian HOHMANN
  • .

Publications

lean_management_small.jpg

livre5S_sml-copie-1.jpg

Recherche

Définition

Qu’est-ce qu’un billet d’humeur ?
 
En journalisme, le billet d’humeur est avant tout le regard très personnel, décalé et critique d'un journaliste sur un fait d'actualité. Il se place résolument du côté du commentaire, y compris dans son aspect le plus subjectif.
 
Le billet d'humeur, c'est aussi l'indignation, le coup de gueule et l’expression de la mauvaise humeur.
Le billet d’humeur, par essence, n'engage que son auteur.

Ecrire un commentaire

Pour écrire un commentaire sur un article, veuillez cliquer le lien qui se situe tout à la fin de l'article.

8 février 2010 1 08 /02 /février /2010 00:00

Si bon gré mal gré les industriels occidentaux s’étaient mis à intégrer quelques mots de japonais dans leur vocabulaire en suivant le modèle Toyota, le chef de file de l’excellence industrielle pourrait bien malgré lui diffuser un mot allemand : Schadenfreude.

 

Schadenfreude est un mot allemand signifiant littéralement « joie provoquée par les dommages (que subit autrui) ». Il est construit en agrégeant Schaden (les dommages) et Freude (la joie, la réjouissance).

Je ne connais pas d’équivalent aussi concis en langue française.


Les déboires qualité de Toyota avec la pédale d’accélérateur et d’autres soucis ne peuvent que réjouir les concurrents qui peinaient jusque là à se hisser au niveau de ce constructeur emblématique.

 

Non seulement les véhicules de la marque étaient réputés fiables et d’un bon rapport qualité prix, mais le modèle industriel qui les produit est devenu LE modèle de référence. Autant de raisons pour les concurrents de s’agacer.

 

Ainsi faut-il que le champion trébuche pour que les prétendants puissent lui donner quelques coups de coude en cherchant à le doubler.

Implacable compétition, stratégie commerciale ou charognardise, les constructeurs américains offrent des primes pour tout client délaissant sa Toyota au profit d’un de leur modèle.

 

Ils sont bien aidés par tous les commentaires sur les craintes ou les déceptions que ces problèmes soulèvent auprès des internautes, de la presse, etc.

Evidemment, tous les rappels et problèmes passés des mêmes concurrents ne sont pas mentionnés.

 

Voilà d’ailleurs que Ford doit également rappeler des véhicules pour problèmes de freinage ! (Source : la tribune)

Et hop, un arroseur arrosé.

 

Ce qui est fascinant, c’est la vigueur de la critique envers la référence et cette propension à brûler aujourd’hui les icônes adorées la veille.

Rien ne semble plus jouissif que la chute du vainqueur.


Schadenfreude…

 


Partager cet article

Repost 0
Published by Christian HOHMANN - dans Billet d'humeur
commenter cet article

commentaires

stephanie 09/02/2010 14:26


Et Toyota a trouvé le coupable ; Le sous-traitant CTS, d'Elkhart, en Indiana, s'est retrouvé sous les projecteurs le 26 janvier quand Toyota l'a montré du doigt comme fabricant des pédales
d'accélération qui peuvent «coller» au lieu de revenir en place quand on lève le pied. Toyota a visé spécifiquement la seule usine ontarienne de CTS.
deguisement princesse