Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Christian HOHMANN
  • Christian HOHMANN
  • : Extension interactive de mon site personnel, ce Blog rassemble une sélection d'articles dont des billets d'humeur. Bonne Lecture Christian HOHMANN http://christian.hohmann.free.fr
  • Contact

  • Christian HOHMANN
  • .

Publications

lean_management_small.jpg

livre5S_sml-copie-1.jpg

Recherche

Définition

Qu’est-ce qu’un billet d’humeur ?
 
En journalisme, le billet d’humeur est avant tout le regard très personnel, décalé et critique d'un journaliste sur un fait d'actualité. Il se place résolument du côté du commentaire, y compris dans son aspect le plus subjectif.
 
Le billet d'humeur, c'est aussi l'indignation, le coup de gueule et l’expression de la mauvaise humeur.
Le billet d’humeur, par essence, n'engage que son auteur.

Ecrire un commentaire

Pour écrire un commentaire sur un article, veuillez cliquer le lien qui se situe tout à la fin de l'article.

29 mars 2013 5 29 /03 /mars /2013 03:11

Parmi les multiples cartes de fidélités gratuites et acceptées par la grâce du sourire de la vendeuse figure dans ma collection celle de notre pétrolier national.

Total.PNGCelui-ci distribue avec plus de parcimonie les points fidélités aux clients que les dividendes aux actionnaires si l’on en croit ses détracteurs et après avoir consommé l’équivalent d’un camion-citerne de gazole, mon solde de points fidélité me rend éligible aux « indispensables », en l’occurrence des boites à pique-nique ou…  un éplucheur.

Je sais les effets de la crise dévastateurs, mais de là à qualifier ces ustensiles d’indispensables…

Je doute fortement que les prochaines files d’attentes aux pompes soient dues au désir frénétique des foules en délire à se procurer ces « indispensables ».

Qui de plus font partie d’une offre et de stocks limités.

Ce qui tendrait plutôt à nous rassurer.

Mais peut-être est-ce là un trait de petit génie du marketing s’inspirant d’un slogan (particulièrement idiot à mon sens) qui essaie de faire comprendre aux consommateurs que : qui n’a pas son éplucheur à lame céramique avant ses vingt-cinq ans a définitivement raté sa vie.

Vous noterez en outre le message subliminal mais terriblement accusateur qui gratifie les clients les moins dépensiers mais néanmoins fidélisés d’un « économe », nom usuel de ce type d’éplucheur, quand bien même serait-il équipé d’une lame céramique.

Est-il nécessaire d’humilier à ce point ceux qui n’en accumulent que peu ?

Des points.

Deuxième humiliation ironique des clients qui viennent se faire tondre (la faute aux taxes nous dit-on) : on les renvoie avec un éplucheur…

Quand bien même serait-il équipé d’une lame céramique.

Je suis d’autant plus surpris du choix offert s’il est représentatif du catalogue, que les plus gros accumulateurs de points sont plutôt des routiers au long cours. Les Bébert 74 ou Marcel du 27 au volant de leur 38t, qui vident à eux seuls un supertanker tous les ans.

Que peuvent donc recevoir Bébert74 ou Marcel du 27 en échange de leurs dizaines de milliers de points ? Une planche à repasser ? Des bigoudis gonflables ? Un redresse-cils en titane ?

Vraiment, les marketeurs savent faire rêver. A quand le contrôle anti-dopage systématique ?


Partager cet article

Repost 0
Published by Christian HOHMANN - dans Billet d'humeur
commenter cet article

commentaires