Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Christian HOHMANN
  • Christian HOHMANN
  • : Extension interactive de mon site personnel, ce Blog rassemble une sélection d'articles dont des billets d'humeur. Bonne Lecture Christian HOHMANN http://christian.hohmann.free.fr
  • Contact

  • Christian HOHMANN
  • .

Publications

lean_management_small.jpg

livre5S_sml-copie-1.jpg

Recherche

Définition

Qu’est-ce qu’un billet d’humeur ?
 
En journalisme, le billet d’humeur est avant tout le regard très personnel, décalé et critique d'un journaliste sur un fait d'actualité. Il se place résolument du côté du commentaire, y compris dans son aspect le plus subjectif.
 
Le billet d'humeur, c'est aussi l'indignation, le coup de gueule et l’expression de la mauvaise humeur.
Le billet d’humeur, par essence, n'engage que son auteur.

Ecrire un commentaire

Pour écrire un commentaire sur un article, veuillez cliquer le lien qui se situe tout à la fin de l'article.

23 juin 2012 6 23 /06 /juin /2012 10:00

Parmi les gags les plus savoureux figurent ceux qui se font aux dépends des donneurs de leçons.

Parmi la multitude de mails qui affluent dans mes boites, je repère un titre d’article dans la newsletter de Cadremploi : « Les erreurs dans les formules de politesse. Candidature : les formules de politesse qui font tâche ».

http://tk.emailing.cadremploi.fr/nl/jsp/m.jsp?c=%2FzKMeHvxNp7WDFmHaYuyS14wZtMTVnBp

Tâche ?

Intrigué, je clique pour en savoir plus.

C’est un bon petit article, auquel je dois d’avoir complété mes connaissances.

Si.

J’ai cherché l’astuce avec la « tâche » du titre mais n’en ai point trouvé. J’en déduis que l’élan d’écriture a placé un accent inadéquat, détail qui change absolument le sens de la phrase et la rend littéralement incompréhensible*.

N’était le contenu de l’article, je n’y aurais pas prêté plus d’attention, mais pour le coup, voilà un bel exemple d’arroseuse arrosée.

Que l’auteure me pardonne cette gentille moquerie et que ce billet puisse lui amener des lecteurs supplémentaires ! Pour ma propre contrition, je confesse avoir en quelques occasions pointé une paille et de m’être pris une poutre en retour.


Parmi mes faits d’armes honteux, figure la déclaration péremptoire à l’issue de ma première leçon de conduite automobile.

A cette lointaine époque, les apprentis conducteurs étaient mis au volant d’une Renault 5, le véhicule standard des auto-écoles. J’avais donc été particulièrement flatté d’être mis au volant d’une Renault 14. En rentrant, j’avais déclaré péremptoire que seuls les nuls font leur permis en Renault 5.

Evidemment, je ne suis plus remonté dans un autre type de véhicule qu’une Renault 5 pour toutes les leçons suivantes, ce qui permet de relativiser la pertinence de mon analyse ou mes talents de conducteur débutant. Voire les deux.

Reste que, pour en revenir aux problèmes d’orthographe, l’on en voit de sévères, qui piquent les yeux, voire même qui sont potentiellement dangereuses telle que les apparemment insignifiantes confusions entre les infinitifs et les participes passé, les terminaisons en « -er » ou en « -é ».

En effet, la seule mention « dépanner », « débrancher » ou « contrôler » sur des équipements signifie-elle que cela est déjà fait ou que cela reste à faire ?

Dans le doute, mieux vaut vérifié…

(héhéhé)

 

*Aux intégristes orthographiques particulièrement lents du neurone. Les autres auront automatiquement et mentalement corrigé la tâche (besogne) en tache (souillure).

Ecrire un commentaire

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian HOHMANN - dans Billet d'humeur
commenter cet article

commentaires