Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Christian HOHMANN
  • Christian HOHMANN
  • : Extension interactive de mon site personnel, ce Blog rassemble une sélection d'articles dont des billets d'humeur. Bonne Lecture Christian HOHMANN http://christian.hohmann.free.fr
  • Contact

  • Christian HOHMANN
  • .

Publications

lean_management_small.jpg

livre5S_sml-copie-1.jpg

Recherche

Définition

Qu’est-ce qu’un billet d’humeur ?
 
En journalisme, le billet d’humeur est avant tout le regard très personnel, décalé et critique d'un journaliste sur un fait d'actualité. Il se place résolument du côté du commentaire, y compris dans son aspect le plus subjectif.
 
Le billet d'humeur, c'est aussi l'indignation, le coup de gueule et l’expression de la mauvaise humeur.
Le billet d’humeur, par essence, n'engage que son auteur.

Ecrire un commentaire

Pour écrire un commentaire sur un article, veuillez cliquer le lien qui se situe tout à la fin de l'article.

1 mai 2013 3 01 /05 /mai /2013 17:29

C’était un samedi parmi les samedis, jour d’emplettes et d’humeur à renouveler ma garde-robe, qui au passage est une expression curieuse pour désigner la collection de vêtements d’un homme.

Voici un pantalon qui trouverait, outre grâce à mes yeux, sa place dans ladite garde-robe. L’essayage est concluant, le vêtement semble taillé pour moi, aucune retouche nécessaire, pas même un ourlet à reprendre. Satisfaction !

N’ayant jamais trouvé grand plaisir au shopping et aux essayages, cette efficacité me convient tout à fait, je vais régler mon achat. Satisfaction.

Le prix n’est pas d’appel, ordinaire pour cette catégorie, avec un brin de valeur d’estime que confère  cette marque. A cet instant, ce constat n’est qu’une remarque mentale que j’enregistre automatiquement en attendant mon tour devant la caisse.

Quelques semaines plus tard, une nouvelle opportunité de shopping me fait essayer un pantalon moins de trois fois moins cher que le précédent. La taille que je prends habituellement me fait une superbe silhouette de saucisson bien ficelé, empêche tout aliment de descendre plus bas que l’estomac et déconseille toute tentative de s’asseoir.

Ce qui amuse beaucoup mon épouse. Mais pas son époux.

Etant certain de ma stabilité pondérale, je conclue à un problème de pantalon et non de client.

L’essayage de la taille supérieure libère tout ce que la taille inférieure contraignait, voire un peu plus, laissant l’excès de tissu au niveau fessier flotter librement au vent.

Ce dont mon épouse se moque volontiers. Mais pas sur son époux.

C’était un prix d’appel, mais la valeur perçue est faible, voire nulle. L’essayage en reste donc là, suivi d’un échange conjugal très sérieux sur la corrélation prix-qualité, la comparaison avec l’achat précédent. Le débat conclut que prix, qualité et satisfaction trouvent leur équilibre, mais pas dans la zone des moins-disant. Et il y a bien des raisons à cela.

Centre commercial et nombreuses boutiques obligent, j’accompagne Madame dans d’autres enseignes, dont une, proposant des vêtements féminins, des robes à moins de 10 euros !

Même sans être spécialiste de la confection, il me parait stupéfiant d’arriver à payer le tissus, la main d’œuvre, le transport et se garder une marge avec moins de dix euros. Prix imbattable, coût incompréhensible, valeur très sujette à caution.

C’était la même semaine que l'effondrement d'un immeuble qui a causé la mort de 405 ouvriers du textile au Bangladesh.

Difficile de ne pas imaginer un lien entre les deux.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christian HOHMANN
commenter cet article

commentaires

Jeff 01/05/2013 18:20

Cher Christian,
Je paie mes chemises de marque 5€ en Chine (sortent de la meme usine que la marque mais avec un petit défaut que je cherche toujours d'ailleurs !). Plus le transport, plus la MO du magasin qui la vend sur Paris, plus le loyer (je suppose) et voilà la meme chemise à plus de 70€ !!!!!
Idem il y a qqs années à Las Vegas : des Caterpillars à 45$. Les memes à Paris : 120€.... Sortant de la meme usine chinoise.
Certes peu de rapport avec l'histoire du Bangladesh. Mais tout ça pour dire que les prix ne veulent plus rien dire. aucun rapport entre prix de vente au client final et cout de production.
Jeff

Christian 01/05/2013 18:38

Cher Jeff,
Nous sommes bien d'accord. N'ayant pas de prise, ni même les éléments pour comprendre les coûts, il nous faut juger la valeur perçue et la satisfaction par rapport au prix de vente.
Et de temps à autre, à la faveur d'un voyage, une bonne affaire...peut-être.
Cordialement